Distillat

Attendre lentement,

Que distille la tristesse,

Le drame planté dans la veine.

Se bousiller les oreilles,

Sur des symphonies surannées,

Mélodies rances de l’enfance.

Comme une blessure,

J’ai la langue d’un animal qui lèche,

Le goût âpre du sang,

La pourriture du passé,

Le goût d’une colère

Que rien ne referme.

 

J.W