cerf-les4

les Quatre

Des visions de nos esprits, Où se mêlent l’image de votre monde au vocable de nos imaginaires, Où force et douceur créent les collisions intemporelles de nos inintelligibles raisons, bombardées en vos consciences. Nous sommes les Quatre, Et, plus que tout, nous craignons l’ennui.  […]

cuirasasphalte

Cuir contre asphalte

Sous ma semelle de cuir, danse l’asphalte. Mes pieds, Comme des vieux bouts de pneu, Usés, limés jusqu’à la jante, S’en vont parmi mes rêves. Vagabond sous l’avalanche des kilomètres, De routes douces en distances à la peau dure, J’enjambe le bitume et l’horizon, Je[…]

cadillac

J’appartiens au vent III

Allez, venez ! Que le diable nous emporte, Si nous trouvons l’audace de sortir nos têtes, Nous, vers de terre aux pensées singulières, Nous les drogués de la vie, Nous les paumés célestes, Prenons nos ailes pour toutes jambes, Cessons de ramper, Courons à notre[…]

graindebeaute

Grain de beauté

J’ai semé les grains de ta beauté, Dans le grenier d’un souvenir, Le fruit de ta peau nue, Dans un rêve fané. Ce jour manqué, je compris, Que mes regrets, Auraient le goût de ton corps, A jamais. J.W  

Symphonie n°9

Je voudrais être un de ces ciels d’été, Lorsque le soir vient, Qu’il se teinte de rose et de mauve. Comme lui, je voudrais être la promesse d’une nuit douce, D’un parterre irisé de lointaines étoiles, Où le vent chuchote à peine, Quand la tiédeur[…]

Texte et design de Julien Weber

Route!

Tu sais Route, Je t’ai devant les yeux. Toi. Seulement toi. Toujours toi qui reste la même. Tu es belle à en crever, gorgée de sang, de soleil, Je t’ai dans la peau, toi et tes dix mille libertés. Quand je rêve, je vois tes[…]

Texte de Julien Weber

Oasis

Il est des exils qui emmènent trop loin, des voyages aux retours impossibles. Il est des horizons éteints à jamais, des ciels aux étoiles mortes qui ne guident plus. Les marcheurs s’éloignent l’un de l’autre, perdent leurs traces dans la poussière. Bientôt, le sable prend[…]

Reflets-silence2

Les reflets du silence

Au milieu de mes décombres, Maison de mon cœur effondrée, Je tapisse des murs d’ombres, De ruines pensées, vaguement égarées. J’ai marché plus que de raison, Dans le labyrinthe de mon passé, J’ai brûlé le soleil à tâton, sur ton fil, mon Ariane dénudée. J’ai[…]

Ocpaitainefuckcapitaine-sanstexte

Ô Capitaine, F***K Capitaine

La nuit tarde et moi je veille, C’est pas l’Aria de Beethoven, Plutôt l’Hallelujah de Buckley, Qui ce soir accompagne ma peine. A toi le bateau, Moi naufragé, je trinque ! Tout ce que tu attendais de moi, Le Cargo que tu voulais que je sois,[…]

La belle promesse

Le cœur en prairie, Les yeux en fleurs, J’ai les jambes qui déraillent, La bouche en goût de souffre, Mais je cours vers toi à bout de champ, Toi ma promesse qui tient mon souffle, D’un demain beau comme un printemps, « Ma belle, on[…]

BIRDS

Mon oiseau

Mon oiseau est parti, un soir sans prévenir. Il a trouvé le verrou de sa cage, tourné trois fois son petit bec à l’intérieur de la serrure, puis la porte s’est ouverte et il s’est enfui. Mon oiseau a déplié ses ailes ce jour là,[…]

naitre

Né pour se battre, Né pour brûler, Né pour courir, Né pour en chier, Né pour aimer, Né pour un désir, Né pour pleurer, Né pour être, Né pour comprendre, Né pour veiller, Né pour devenir, Né pour rêver, Né pour engendrer, Né pour apprendre,[…]

Cosmogonie Julien Weber

Cosmogonie

Voyageurs infinis, À travers les particules d’espace, Nous empruntons des chemins sidérants, Au milieu des parcelles d’univers indécises. Entre nous, Des fragments d’atomes éclatent, Les astres nous consolent de naître poussière, Et nous invitent à flotter avec eux. Enfin nous quittons la terre et non,[…]

Plume by Julien Weber

Froid aux yeux

Le ciel est si grand, On pourrait s’y perdre toi et moi, Envoyer les anges balader, Les saints, le père et toute la smala. On pourrait voyager à dos de nuage, En bas sur la petite terre, Ils nous verraient même pas. Et puis dans[…]

GAMIN Julien Weber

Gamin

Lorsque nos rêves de gamin deviennent des combats, Libre à nous de les mener.   JW    

jai2

J’ai, dans le ventre…

J‘ai dans le ventre une tempête, Un fracas permanent, Qui me déchire les tripes, Mélange mon sang à l’océan.   Au fond de ma gorge, Rien que du sel,   Sur ma langue, Rien que des mots,   Dans mes yeux, Rien d’impossible.   J.W

belzetwal by Julien Weber

Bèl Zetwal

Sur ma bouche l’empreinte d’une étoile, où ses lèvres vinrent l’embraser… Dans nos flots de salives métissées, Je compris la beauté des aurores salées J.W

LIKE A BOHEMIAN by JW

Walk like a Bohemian

Peu m’importe le contexte de vos enjeux, Peu m’importe le poids de vos exigences, Je n’ai cure de vos règles du jeux, Et vis ma folie avec dilligence.   D’une situation, vous décrétez l’urgence, Réglez les délais, le degrés d’intervention, Tandis que l’ennui distille vos[…]

Suivre le fil • by J.W

Suivre le fil

Suivre le fil, malgré moi, m’emmener loin de toi Prendre la fuite, mon chemin, la bohème pour seul lien, ma liberté pour unique amour.   J.W

1-1-IMG_0313

J’irai

Une voile accrochée aux quartiers de lune, Moi qui balance tantôt un prince, tantôt mendiant, Face au monde avec pas plus de force qu’un poids plume, Je laisse mes espoirs briller comme des étoiles au firmament. Et là sur mon rafiot de fortune, Je vous[…]