A contretemps by J.W

Déluré

Me voici, Humain dans son dénudement le plus complet. Je détisse le fil de l’égo, j’avance en simplicité. En objectivité je jette derrière moi les prétentions, Les ambitions délétères. J’avance avec ceux qui me restent, Avec leurs envies et leur respect. Leur dimension est mienne,[…]

Par Julien Weber

Etre

Petit vaisseau perdu dans l’immensité noire, carlingue tremblante, 2 mm d’épaisseur et puis plus rien. Du silence. De l’espace. Du vide. Plus rien. J’avance les yeux fermés, à la seule force de mes espoirs, dans l’ombre de mes peurs et de mes hontes, guidé de[…]

cuirasasphalte

Cuir contre asphalte

Sous ma semelle de cuir, danse l’asphalte. Mes pieds, Comme des vieux bouts de pneu, Usés, limés jusqu’à la jante, S’en vont parmi mes rêves. Vagabond sous l’avalanche des kilomètres, De routes douces en distances à la peau dure, J’enjambe le bitume et l’horizon, Je[…]

graindebeaute

Grain de beauté

J’ai semé les grains de ta beauté, Dans le grenier d’un souvenir, Le fruit de ta peau nue, Dans un rêve fané. Ce jour manqué, je compris, Que mes regrets, Auraient le goût de ton corps, A jamais. J.W  

Texte de Julien Weber

Oasis

Il est des exils qui emmènent trop loin, des voyages aux retours impossibles. Il est des horizons éteints à jamais, des ciels aux étoiles mortes qui ne guident plus. Les marcheurs s’éloignent l’un de l’autre, perdent leurs traces dans la poussière. Bientôt, le sable prend[…]

liberte

Retour sur terre

Pour le prisonnier qui cogne dans mon ventre, le sang de ses mains coule dans mes veines, Pour lui qui hurle entre mes barreaux, Sa voix s’enraye dans ma gorge. Pour lui qui désespère, seul dans sa cellule, Ses larmes perlent à mes yeux. Pour[…]

Reflets-silence2

Les reflets du silence

Au milieu de mes décombres, Maison de mon cœur effondrée, Je tapisse des murs d’ombres, De ruines pensées, vaguement égarées. J’ai marché plus que de raison, Dans le labyrinthe de mon passé, J’ai brûlé le soleil à tâton, sur ton fil, mon Ariane dénudée. J’ai[…]

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Clichés

Ô destins courroucés, sombres humeurs, working-people tout dépressif et cerné, t’en souviens-tu de tes congés ? Nous n’avons été que des touristes, des barbecues, des paellas, des hectolitres de bières, sodas et crèmes solaires, des planches de surf bon marché, des matelas crocodiles à gonfler, des[…]

Homo-sapiens - Julien Weber

Homo-sapiens

À mon premier réveil, Lorsque je pris corps hors de celui de cette femme, Que bientôt j’appelais Mère, J’ouvris les yeux sur ces étendues de glaces, Offrant à la nature l’écho de mes cris, Et la chaleur de mon souffle se perdit en nuées dérisoires.[…]

Aux heures improbables JW

Aux heures improbables

Aux heures improbables, Lorsque les fleurs du mal sont écloses, Pétales sombres au goût de souffre, Pistil de noir, Distille le temps, Disent-ils la nuit ! Mignonne, N’allons pas voir si, N’y allons pas, restons ici ! Vieillissons, pourrissons sagement, Comme des roses séchées, Chacun dans notre[…]